« La Jeune Chambre Economique Française est née de l'initiative de jeunes chefs d'entreprises, de jeunes cadres supérieurs et de jeunes fonctionnaires qui ont décidé de définir ensemble les responsabilités d'ordre civique qui leur incombent dans la vie de la Nation, du fait même des pouvoirs qu'ils exercent dans le domaine de l'économie.

La Jeune Chambre Economique Française est un lieu de rencontre de ces jeunes responsables de l'économie réunis par la volonté commune de dépasser les problèmes de leur profession pour prendre en charge ceux de la cité qu'ils peuvent atteindre.

Il ne s'agit pas pour eux de bouleverser les institutions, mais de participer à leur évolution. De supplanter les organismes existants, mais de contribuer à la solution de problèmes d'aujourd'hui et de demain, et de travailler à la synthèse des actions menées par chacun dans son domaine, par l'industriel, le fonctionnaire, le commerçant et l'agriculteur. »

 

C'est par ce texte qu'en 1952 fut présentée aux autorités et aux journalistes la naissance de la Jeune Chambre Economique Française par Yvon CHOTARD, Président fondateur.

Depuis plus de 50 ans, les membres de la Jeune Chambre Economique Française, citoyens âgés de 18 à 40 ans, s'investissent pour le bien de leurs cités : ils proposent des solutions innovantes aux problèmes de la société, les testent et les transmettent à des tiers partenaires.
Reconnue d'utilité publique en 1976, la JCEF est indépendante de tout courant politique, religieux ou syndical, elle compte 3 000 membres adhérant à 190 JCE locales affiliées à 23 Fédérations régionales : 3 000 membres = 3 000 bénévoles.

Agir au service de la cité

 Sa vocation est de contribuer au progrès de la communauté mondiale en donnant au jeunes l'opportunité de développer leurs talents de leaders, l'esprit d'entreprise et la solidarité nécessaire pour créer des changements positifs. Les « Jeunes Citoyens Entreprenants » que sont les membres de la JCEF se forment ainsi à la prise de responsabilités.
Ceux-ci imaginent et réalisent des projets au service de leur cité dans tous les domaines : social, économique, culturel, communautaire... . Citoyens responsables, ils s'engagent à promouvoir les valeurs de liberté des individus et de l'entreprise , de justice économique, de respect de la personne humaine ...

Se Former par l'action

 Les membres de la JCE travaillent au sein de commissions selon une méthodologie de conduite de projet à laquelle ils sont formés : enquête, analyse, planification, action, évaluation et transmission. Le Centre National de Formation (CNF), agréé par l'Etat, dispense des formations complémentaires d'organisation et de développement personnel.
Quelques exemples : « Ecrire pour être lu », « Gestion du stress », « Conduite de réunion », « Captiver son auditoire », « Prise de parole en public », ...

L'épanouissement individuel et la prise de responsabilité

 La JCE offre la possibilité à chacun, en tant que chef de projet ou d'élu, de prendre des responsabilités et d'élargir ses compétences dans différents domaines, cela permet de gagner en confiance et de découvrir son potentiel. Chacun peut se tester sur des terrains inédits, améliorer des compétences et en acquérir de nouvelles.

L'action constitue notre raison d'être. La richesse essentielle d'une Jeune Chambre Economique locale réside dans ses commissions. Chaque année, plus de 800 actions sont menées selon notre propre méthodologie. Les actions de la JCEF font partie du quotidien des français : les containers de collecte du verre, les rues piétonnes, le 18 (appel des pompiers)...

L'action doit être innovante : en sortant des sentiers battus, en traitant des sujets différents de ceux abordés par les autres associations, nous sommes une véritable force de proposition au service de la cité, le « poil à gratter » !

En savoir plus